Devidoir

Construction d’un puits : faut-il souscrire à une assurance décennale ?

Construire un puits étant une opération longue, complexe, voire même dangereuse, les artisans spécialisés doivent souscrire à des assurances adaptées pour protéger notamment les tiers. Avoir une assurance décennale est fortement recommandée lors de ce genre d’interventions.

Construction d’un puits : pourquoi ? Quelles sont les techniques ?

La construction d’un puits est une démarche très courante qui permet aux propriétaires d’un terrain de disposer des eaux de source souterraines dans leur sol. Grâce à ce procédé, il est possible de profiter d’une eau gratuite et illimitée. De quoi faire de belles économies sur ses factures d’eau. La vérité est que la construction d’un puits offre plusieurs avantages au-delà du simple aspect pécuniaire. En effet, elle donne la possibilité de jouir d’une meilleure qualité d’eau qui n’est pas traitée avec toutes sortes de produits chimiques. Par contre, il convient de faire des analyses en laboratoire pour s’assurer qu’elle est réellement potable. Au niveau de l’utilisation, cette eau gratuite pourra servir à remplir la piscine, laver la voiture, arroser le jardin et autre acte du quotidien.

D’un autre côté, à part cet approvisionnement en eau, la construction d’un puits est aussi indispensable dans le cadre de l’installation d’un système de chauffage géothermique. Cette technique consistant à utiliser la chaleur du sol pour pouvoir se chauffer exige la création de deux types de puits : un puits de captage pour récupérer les calories dans le sol et un puits de rejet afin que la pompe à chaleur puisse rejeter dans la nappe l’eau refroidie.

Pour réaliser ces puits, plusieurs techniques peuvent être utilisées comme le havage, le forage par battage, le tubage à l’avancement ou encore le rotary.

Les risques dans la construction d’un puits

Construire un puits n’est pas dénué de risques c’est pourquoi la tâche doit systématiquement être confiée à un professionnel. Au cours du chantier, le bruit extrême, les ambiances thermiques extrêmes, les chutes ou le dégagement de gaz toxique sont autant de dangers qui peuvent se présenter. Après la construction, d’autres risques ne sont pas à écarter tels que la pression anormale ou l’instabilité des parois du puits. Compte tenu de ces différents sinistres, les foreurs sont tenus de souscrire à une garantie décennale. En effet, dès lors qu’il opère sur un ouvrage dont les dommages subis ne sont pas d’ordre esthétique, un constructeur est tenu responsable pendant dix ans des travaux menés. En cas de désordre, cette responsabilité est engagée et la victime du sinistre doit bénéficier d’un remboursement sur les préjudices subis. Le rôle de la garantie décennale sera de verser les dédommagements nécessaires.

Explications sur la garantie décennale pour les foreurs

Ce site spécialisé dans l’assurance décennale explique en détail les particularités de cette couverture d’assurance. Parmi les grandes lignes à savoir sur le sujet figure son caractère obligatoire pour tous les constructeurs ou acteurs du bâtiment et des travaux conformément à ce qui est stipulé par la loi Spinetta du 4 janvier 1978. Les articles 1792 du Code civil indiquent la nature des dégâts remboursables. Ces derniers doivent compromettre la solidité de l’ouvrage et affecter les éléments indissociables pour être pris en compte par l’assureur.